10 janvier 2009

Ah, les vacances...

        A Pékin, ce n'est pas un mois de fête -avant Noël et le 31 décembre-, mais deux mois! Et oui, après les guirlandes et les Père Noël  à chaque coin de rue, voici venu le temps des petits bœufs rouges (j'ai appris dans les restaurants et magasins que c'était l'année du bœuf!), des lanternes rouges, des guirlandes rouges et phrases de vœux parallèles rouges, autour des portes... Portée par cet "élan rouge", je vois en ce moment la vie en rouge: une petite lanterne rouge dans ma chambre,mon petit Livre Rouge, un pantalon rouge (oui, oui!!)... En ce moment, Pékin est habillé de rouge et blanc: non pas la neige,malheureusement, mais la glace sur les lacs! Car ces périodes de fête se déroulent dans le grand froid...Et si vous croyez que j'exagère (et oui, je reconnais que c'est une tendance naturelle!), j'ai une preuve à l'appui: les lacs sont si gelés qu'ils sont remplis de gens qui patinent, font de la luge, ou de cet étrange "vélo de glace". C'est vraiment très beau à voir! Mai j'ai peur!! Evidemment, moi aussi j'aimerais faire ma Kate Winslet dans "Eternal Sunshine of the Spotless mind"...mais avec ces maudits trois kilos que j'ai pris depuis que je suis ici, je ne peux pas m'empêcher de penser que la glace ne résistera jamais à mon poids éléphantesque!! Certes je marche sur l'eau...mais avec précaution! Je ne suis qu'à moitié divine!

        Sincèrement, comment ne pas prendre du poids dans ce pays où les rues, du matin au soir, sont remplies d'odeurs follement délicieuses ? Et même quand je rentre tard dans la nuit, la douce odeur des brochettes cuites en plein air vient me chatouiller les narines...Un supplice!! Je reste sage, malgré tout...Et me réserve pour les mille délices chinois, et notamment ces fameuses fondues. Non, ne me parlez pas de fromage, c'est déjà assez dur comme ça! Pas de fondue savoyarde, mais une fondue...chinoise (surprenant!): une grande marmite placée au centre de la table, chauffée par en-dessous, dans laquelle on fait cuire de la viande, de la salade, du toufu, des nouilles et champignons tous plus hallucinants les que les autres...Outre le fait qu'il est difficile de s'arrêter de manger tellement c'est bon, c'est un repas très convivial...et dangereux! Et oui, je suis une pro pour laisser tomber la cuillère dans l'eau bouillante, ou éclabousser mes charmants voisins! Enfin, apparemment, je ne suis pas la seule: la dernière fois que nous sommes allés manger un "huoguo" dans ce joli restaurant près de ma fac, les serveurs nous ont donné un tablier à tous...C'était pas vraiment la classe, mais c'est drôle de se dire que les rôles semblent inverser (les clients avec le tablier blablabla, vous me suivez?). Et voilà, vous avez remarqué? Je vous retrouve après plusieurs semaines d'interruptions...Et hop! La bouffe!

        Les premiers jours de vacances ont aussi été pour moi l'occasion de revoir les beaux endroits de Pékin, avec ma mômon. Un temps glacial, presque personne dehors: le paradis! Je dois dire qu'après plusieurs mois ici, je n'en reviens toujours pas de la beauté de ce pays; mais malheureusement, les hordes de touristes, étrangers comme Chinois, font souvent un peu "tâche" dans ce décor... Avec le froid, les troupeaux rentrent à la maison...Il est temps de sortir! Plus de petits drapaux jaunes qui  flottent  dans chaque coin de la Cité interdite, plus de vilains haut-parleurs dans les temples (oui oui, c'est du déjà vu!), mais le vide! Le froid, et le blanc des lacs qui contraste avec les couleurs superbes des kiosques, pagodes et pavillons. Le silence. Les arbres n'ont plus leurs feuilles, une vue dégagée... Un spectacle que j'ai trouvé particulièrement fascinant au Palais d'Ete, cette immense résidence impériale, où l'on peut errer entre temples, galeries, pavillons, jardins... Un havre de paix qui semble en dehors du temps. Au détour d'une de ces galeries rouges, bleues et vertes, un rayon de soleil, et ce monsieur, absorbé par ses pensées, qui chante et joue du "erhu", violon chinois...

       Quant à moi, ma nouvelle chambre et la vue que j'ai me font également rêver! Des immeubles, évidemment, et au loin, les grandes montagnes près de Pékin. Au sommet de l'une d'entre elle, je remarque quelques chose de grisâtre, alors je me plais à dire que c'est la Grande Muraille...Et je détesterais profondément tout ami qui démontrerais, de façon logique et rationnelle, que ça ne PEUT pas être la Grande Muraille...puisque moi je sais que ça l'est.
        Les vacances, c'est aussi les projets, les départs! D'abord le Yunnan, puis le Guangxi...deux régions qui ont l'air magnifiques! Les montagnes, je ne les verrai plus de loin cette fois-ci, mais je serai au sommet!
 

Posté par xiaonanane à 11:07 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Ah, les vacances...

    tu as une nouvelle cahmbre?
    et comment est ton chinois? il s'ameliore? tu comprend tout? et tuon te compredn?

    Posté par berangere, 11 janvier 2009 à 13:51 | | Répondre
  • Rouge...

    Je vois dans ma boule de cristal une dernière chose rouge dont tu as évité de faire mention...
    N'est-ce pas?

    Posté par Lucie, 11 janvier 2009 à 17:41 | | Répondre
  • Aïe aïe aie, le chinois!

    Si je comprends tout?? Non!! Et même si je m'installais ici, est-ce qu'un jour je comprendrais tout? Snif, une très belle langue...Mais très difficile à maîtriser! Mais je continue mon petit bonhomme de chemin: je peux faire des blagues avec les marchands de fruits et légumes, papoter avec les chauffeurs de taxis, résister vaillamment lors des durs duels de marchandage...Pour moi, c'est une vraie victoire! Mais la route est encore longue...

    Posté par Nanane, 12 janvier 2009 à 08:09 | | Répondre
  • Une voyante allumée??

    Hum...Lucie...Tu es certaine que tu n'as pas trop consommé de substance rouge, toi?!?

    Posté par nanane, 12 janvier 2009 à 08:11 | | Répondre
  • Comme quoi, peu importe le pays, Noël est toujours le temps de la grande bouffe ! Et puis, la fondue chinoise, ça change de l'éternel foie gras. Et avec un tablier autour du coup, ça fait nettement moins solennel que nos repas traditionnels en robe noire et autre parure inutile Vive le rouge !

    Posté par Laure, 19 janvier 2009 à 09:07 | | Répondre
Nouveau commentaire